Canards du Lac Brome

Spécialités du producteur / artisan

Élevage, transformation et mise en marché de canards de Pékin (non gavés).

Historique du producteur artisan / entreprise

 De 1912 à 1990

Au début du siècle dernier, en 1912, un Américain du nom d’Henry Bates croit que le Canada, plus particulièrement la région du lac Brome, serait un endroit parfait pour l’élevage du canard de Pékin, une viande tendre et savoureuse alors très populaire dans la région de New York. Il décide donc de construire une ferme à l’ouest du lac Brome. Deux ans plus tard, son fils Arthur achète une bande de terre sablonneuse sur le côté est du lac pour y déménager la ferme et les bâtiments, croyant que les canards devaient être élevés de façon plus naturelle et nager dans le lac pendant l’été. Contre toute attente, l’élevage commence à décliner…Durant cette période, une rumeur circule : un manufacturier de vêtements, au courant des difficultés financières que connaît la ferme, veut acheter la terre pour y installer son industrie. Apprenant la nouvelle, le sénateur George G. Foster réunit des gens d’affaires, tous résidents de Knowlton durant l’été, et, ensemble, achètent la ferme de Canards du Lac Brome. Les canards continuent de nager dans le lac, et l’élevage continue de subir des pertes. Vers la fin des années 1920, le groupe engage un volailler de Montréal pour tenter de remédier à cette situation et rentabiliser la ferme. Malheureusement, celui-ci n’y parvient pas.En 1939, la ferme est rachetée par le fils du sénateur Foster et par un homme d’affaires montréalais, également résidents d’été à Knowlton. Deux raisons motivent leur décision : éviter d’industrialiser la région et créer de l’emploi. Puis, en 1965, le fils Foster devient le seul et unique propriétaire de la ferme, qui sera par la suite léguée à ses deux filles, dont les époux respectifs siégeront au conseil d’administration et s’occuperont de la bonne marche de l’entreprise.

Au cours de ces années, on constate que le fait de laisser les canards à l’extérieur pendant la période chaude de l’année, à nager librement dans le lac, les expose au risque de contracter des maladies transportées par d’autres animaux. Grâce à la vision des actionnaires de l’époque, l’entreprise choisit d’élever ses canards dans des bâtiments spacieux, tempérés, aérés et nettoyés régulièrement, où ils peuvent circuler librement et avoir un accès constant à de l’eau fraîche. La qualité de vie des animaux en est augmentée d’autant.

De 1991 à aujourd’hui

En 1991, le Sherbrookois Claude Trottier prend les rênes de la direction générale de l’entreprise et oriente les efforts de son équipe vers la recherche et le développement. Les années 1990 sont d’ailleurs consacrées à ce volet, tant sur le plan de la génétique, sur le plan des méthodes d’élevage que sur celui de l’alimentation.Si, de 1960 à la fin des années 1990, l’entreprise concentrait surtout ses ventes dans les quartiers chinois du Canada et des États-Unis, qui offraient et offrent toujours le fameux canard laqué de Pékin, ainsi que dans le marché de la restauration haut de gamme des grandes capitales du monde, c’est vers la fin de 1990 et le début de 2000 que Canards du Lac Brome décide de miser sur le marché québécois.Au milieu des années 2000, l’entreprise devient la propriété de Mario Côté, un homme d’affaires très impliqué dans le domaine agricole au Québec, et de Joe Jurgielewicz, vétérinaire et propriétaire d’une importante entreprise spécialisée dans la production de canards de Pékin aux États-Unis. L’arrivée de ces nouveaux partenaires renforce la vision de Canards du Lac Brome, qui désire créer de nouveaux produits et ouvrir ses marchés.

Aujourd’hui, 100 ans plus tard, Canards du Lac Brome s’est bâtie une solide réputation au fil des ans et est fière de pouvoir célébrer son centenaire !

– Source :  Canards de Brome

Année de fondation

1912

Liste des produits

31 produits transformés (précuits et prêts-à-manger) et 10 autres crus.

À cuisiner (canard entier, poitrine, cuisse, rôti désossé, fond, gras, oeufs de cane, etc);

à réchauffer (variété de saucisses de canard, sauce bolognaise, fèves au canard, pâté de canard champêtre, confit de gésiers, confit de cuisse, etc.);

à servir (variété de rillettes, de pâtés, cretonnade, de terrines, saucisson séché, poitrine fumée, séchée et tranchée, etc.).

Origine des produits

L’entreprise favorise un élevage respectueux des canards, par une alimentation saine, un accès continuel en eau fraîche et un grand espace aéré où il peuvent circuler librement.

Produits transformés

Canard de Pékin

Dernière mise à jour : 28 juin 2015