De l’utilité du trou de beignes

À la page 173 de son livre intitulé Le Pinereau, l’art culinaire au Saguenay-lac Saint-Jean, publié en 1971, Cécile Roland-Bouchard révèle l’origine et l’utilité des trous de beigne!

C’est une coupure de presse non datée qui l’instruisit de ce fait. Selon cette source, les matelots « apportaient leurs fruits et leurs gâteaux sur le pont ou sur la passerelle. Pour ne pas les perdre quand la mer était mauvaise, ils les passaient dans les manettes de la roue du gouvernail, attendant d’avoir les mains libres pour les reprendre. Le capitaine […] dit au cuisinier de faire des gâteaux adaptés aux manettes et c’est ainsi que l’utilité des trous de beignes est passée à la tradition. »

ArHoMa

Hochelaga-Maisonneuve, Montréal
Boulangerie / pâtisserie / desserts

Aux Vergers Petit et fils Cidrerie

Montérégie
Boulangerie / pâtisserie / desserts, Condiments, marinades et vinaigrettes, Confitures et autres produits à base de fruits, Fruits et légumes, Vins et autres produits alcoolisés

Bête à pain

Ahuntsic, Montréal
Boulangerie / pâtisserie / desserts, Plats cuisinés, sauces et fonds, Viande, volaille et charcuterie