Cordon Bleu

Après la Deuxième Grande Guerre, J.-René Ouimet, distributeur de produits alimentaires, découvre les petits-plats-maison d’une ménagère montréalaise,  madame Lucien Faille. Celle-ci concocte des pâtés de foie, pâtés de jambon ainsi que du poulet désossé qui se vendent vraiment tout seuls sous l’étiquette Cordon Bleu créée par la cuisinière.

Monsieur Ouimet s’intéresse concrètement à cette marque dans laquelle il investit peu à peu jusqu’à en devenir le seul propriétaire, en 1946. En 1952, il lance un ragoût de boulettes, mets présenté comme un plat familial traditionnel. 
 

Agneau des Venne

Laurentides
Plats cuisinés, sauces et fonds, Viande, volaille et charcuterie

Bête à pain

Ahuntsic, Montréal
Boulangerie / pâtisserie / desserts, Plats cuisinés, sauces et fonds, Viande, volaille et charcuterie