Louis-Philippe Breton

Poste actuel

Chef copropriétaire, bistro Le Pastaga, Montréal, depuis décembre 2011 et du Pub Sir Joseph, depuis juillet 2013.

Notes biographiques

«… J’ai commencé dans le secteur de la restauration à titre de travail étudiant dans un établissement de restauration rapide. Ça peut sembler étrange mais il me reste encore aujourd’hui truc de ce type de restauration qui est applicable à ce que je fais présentement. Par la suite, j’ai commencé comme plongeur dans un bistro toujours à titre de travail étudiant. Un mois plus tard, je commençais comme garde-manger pour ensuite passer au grill. Je me suis donc inscrit à l’ITHQ puis tout a déboulé très rapidement. 10 ans plus tard, me voilà propriétaire de mon premier restaurant…»

En décembre 2011, Louis-Philippe s’associe avec son ami de longue date, le chef Martin Juneau, chef exécutif du restaurant Newtown, pour ouvrir le bistro Le Pastaga dans la Petite-Italie, inspiré des bars à vins parisiens.

Ville d'origine

Montréal

Spécialité(s) :

Ris de veau façon Général Tao

Formation et expérience professionnelle

Emplois antérieurs et stages

  • Chef, Bouchonné et chef de jour, La Montée de lait, Montréal.
  • Chef propriétaire, restaurant Le Dîner, Montréal, 2007-2010
  • Chef consultant, conception de menu, Traiteur Parreira, Montréal 2007,
  • Chef, Restaurant Vallier (ouverture), Montréal, 2007
  • Chef, Bar à vin Pullman, Montréal, 2005-2006
  • Tournant, Restaurant L’écusson, Beaune, France, 2005
  • Sous-chef, Restaurant Garçon! (ouverture), Montréal, 2004-2005,
  • Chef de partie garde-manger, Restaurant Le pré aux clercs, Dijon, France 2003-2004
  • Tournant, restaurant L’écusson, Beaune, France, 2002
  • Sous-chefRestaurant le Chorus, Montréal, 2002

Formation

  • DEC 1999, cégep du Vieux Montréal, Arts Plastiques
  • CE-2000, Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), Montréal,
  • Étudiant libre, 2001, UQAM, Sociologie

Pourquoi être devenu(e) chef?

«… Pour l’aspect festif de la chose…»

Le chef et sa cuisine

Comment le chef définit sa cuisine

« Simple, goûteuse, précise et efficace…»

Le plus important en cuisine

«… L’hygiène, la précision, l’efficacité et la passion de travailler…»

« … Je pense que le côté académique en cuisine n’est qu’une introduction, ensuite c’est ce qu’on en fait qui fait la différence. Je pousse énormément les débutants en ce domaine à partir en voyage. Je pense que c’est une excellente façon de former sa personnalité et ses compétences. Il est tellement facile de dénicher un permis de travail pour la France, l’Angleterre ou encore l’Australie que je trouve que c’est de passer à côté d’une opportunité que de ne pas en profiter… »

Dernière mise à jour : 3 avril 2014