Serge Bruyère

Notes biographiques

(1961-1994) Français d’origine, natif de Lyon, Serge Bruyère a fait son apprentissage dans les cuisines de l’Auberge du Tunnel en Auvergne, puis une série de stages dans la région lyonnaise, chez Paul Bocuse et chez les frères Troisgros avant de quitter la France pour le Québec en 1976 à l’occasion des Jeux olympiques. Il a travaillé à l’Hôtel Reine-Élizabeth avant de s’installer dans la ville de Québec. Il travaille au HIlton et devient chef exécutif du restaurant Éperlan où il y passera un an avant de quitter pour fonder le restaurant Marie-Clarisse avec un partenaire. Puis, en 1980, il tente une nouvelle aventure en s’installant, seul cette fois, dans la Maison Livernois, rue Saint-Jean. Le restaurant À la table de Serge Bruyère a été créé.

Il est parmi les premiers chefs à travailler étroitement avec les artisans locaux, pour obtenir des produits d’une grande qualité et de les mettre à son menu.

«  On dit que son héritage est colossal : il introduit la fine cuisine actualisée en jetant les bases d’une gastronomie soucieuse de qualité et basée sur un rapport de proximité avec les fournisseurs »
– Fondation Serge-Bruyère

Il est l’un deux chefs québécois à figurer dans le Larousse gastronomique, l’autre étant Renaud Cyr.

Le chef et sa cuisine

Comment le chef définit sa cuisine

« En cuisine comme dans tous les arts, la simplicité est le signe de la perfection. » – Serge Bruyère