Gattò di patate / Gâteau de pommes de terre

Région : Montréal
Catégorie de produit : Pommes de terre
Rendement :

4 personnes

Ingrédients

900 g (2 lb) de pommes de terre farineuses pour la purée (comme la Russet ou la Yukon Gold)
4 oeufs
80 ml (1/3 tasse) de beurre (75 g)
Quelques tiges de persil, hachées finement
Lait (au besoin)
Sel et poivre

Farce
100 à 150 g (3 1/2 à 5 oz) de fromages mélangés (scarmoza fumé, mozzarella), tranchés ou coupés en petits dés
100 à 150 g (3 1/2 à 5 oz) de charcuteries mélangées (jambon cuit, salami, etc.), coupées en petits dés
Beurre (pour le moule)
Chapelure (pour le moule)

Préparation

Gâteau
Faire cuire les pommes de terre à la vapeur ou dans une casserole d’eau salée, environ 20 minutes ou jusqu’à tendreté. Laisser tiédir jusqu’à ce qu’elles soient faciles à manipuler, puis les peler et les réduire en fine purée (au moulin à légumes ou au presse-purée, si vous en possédez un). Transférer dans un grand bol, puis ajouter le reste des ingrédients sauf le lait. Bien mélanger. Si la texture est trop sèche, ajouter un peu de lait, quelques gouttes à la fois, jusqu’à la consistance désirée.

À cette étape-ci, vous pouvez choisir d’ajouter les charcuteries à cette purée ou les utiliser en garniture seulement.

Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Beurrer un moule à gâteau de 20 cm (8 po) et le saupoudrer de chapelure pour bien couvrir le fond et les côtés. Verser la moitié de la purée dans le moule, puis disposer sur le dessus les fromages puis les charcuteries (si elles ne sont pas dans la purée). Verser l’autre moitié de la purée et lisser le dessus à l’aide d’une cuillère. Parsemer de chapelure et de dés de beurre.

Cuire au four environ 30 à 45 minutes, jusqu’à ce que le gâteau soit cuit à l’intérieur. Si le dessus n’est pas assez doré, augmenter la chaleur du four à 200 °C (400 °F) pendant quelques minutes. Laisser le gâteau refroidir au moins 20 minutes avant de le démouler et de servir.

Notes / conseils

« Cette recette doit avoir au moins 100 ans. Elle vient de ma grand-mère, donc du sud de l’Italie. C’est
très riche avec le fromage chaud qui s’étire, le gras épicé des charcuteries… Petit, je le mangeais chaud avec du ketchup dessus, puis froid le lendemain, tout droit sorti du frigo. »

Recette et photo obtenues avec l’autorisation de l’éditeur.

Dernière mise à jour : 24 août 2015